Fitness.com
Publicité


Pas de graisse dans les aliments – pas de graisse dans le corps

La réussite des régimes Low Fat

20.01.07 - Alexander Grasshoff



Imprimer Print Page | Envoyer un article  artikel versenden | S'abonnerRSS FeedXML Feed
Pas de graisse dans les aliments – pas de graisse dans le corps



On a fait le chemin le plus difficile lorsque l’on a pris la décision : « je suis grosse. Il faut que je maigrisse ! » « Se connaître est la meilleure façon de s’améliorer » dit le dicton qui s’associe bien aussi dans le cas des régimes. Mais ce n’est que le premier pas dans la démarche et pour ne citer que la chanson célèbre d’un artiste allemand que les héros de l’équipe nationale allemande de foot ont utilisé comme stimulateur pour atteindre leurs objectifs « ce parcours sera parsemé de pierres et sera difficile ». Mais un régime ne doit pas être toujours synonyme de tortures.

Quand on veut perdre du poids, il faut bien évidemment pratiquer du sport régulièrement. Ce qui est encore presque plus déterminant, c’est pourtant une alimentation saine. Car en plus du manque de sport une alimentation inadaptée et riche est la principale raison d’un excédent pondéral. Alors le régime s’impose. Mais comment s’y retrouver dans cette jungle de régimes proposés sur internet ou dans les magazines. Quel est le régime qui me convient ?

Un des régimes actuellement en vogue est le régime sans graisse (Low Fat). Pour les non anglicistes : low fat signifie en fait peu de graisse. Ca a l’air comme ça très simple : on doit réduire les graisses dans son alimentation. C’est le but des régimes Low Fat et rien d’autre.

C’est vraiment une vacherie : le plaisir gustatif passe par la graisse !
Il y a certes d’innombrables versions de régimes Low Fat, cependant pour la plupart, la part en matières grasses des calories consommées se limite à 30 %. Ce qui se veut aujourd’hui une alimentation normale est devenue en vérité une affaire où le gras tient une place importante. Entre 50 et 60 % des calories consommées contiennent des graisses. Fritures, gratins, charcuterie, fromage, yaourts ou alors légumes au beurre contribuent à ce phénomène. Un gramme de graisse contient 9,3 kilocalories (kcal). Désormais avec le régime Low Fat, la limite maximale pour la consommation quotidienne en graisse se limite à 60 grammes. Cela correspond à une valeur d’environ 560 kilocalories, représentant 30% des 1600 kilocalories autorisées pour une consommation quotidienne.

Les glucides et protéines correspondent respectivement à une valeur d’environ 1,4 kilocalories par gramme. L’avantage de la diète Low Fat réside dans le fait que l’on arrive à maigrir en réduisant la teneur en matières grasses tout en mangeant la même quantité de nourriture : on remplace simplement les aliments riches en graisse par les hydrates de carbone et les protéines. En plus les hydrates de carbone procurent même une plus longue sensation de rassasiement que ce n’est le cas avec la graisse, on ne doit pas avoir faim, comme c’est le cas avec beaucoup d’autres régimes. Se mettre au régime Low Fat est relativement simple : aujourd’hui la teneur en matières grasses est indiquée presque sur tous les aliments. On doit faire attention à ne pas dépasser la consommation en graisse de 60 grammes par jour. Pour le contrôle, une simple feuille sur laquelle je note combien de matières grasses j’ai déjà consommées, suffit largement.

La personne qui désire approfondir le sujet sur le régime Low Fat peut se renseigner auprès de nombreux conseillers : rien que sur Amazon la recherche sur le régime Low Fat va aboutir à plus de 135 livres tels que « Low Fat 30 – les 100 recettes les plus faciles » « Low Fat 30 – Manger est un plaisir ; le livre pour maigrir sans régime ». L’association allemande de protection des consommateurs « Stiftung Warentest » juge le régime Low Fat en comparaison avec 80 autres régimes comme étant principalement un début raisonnable et prometteur à condition que l’on mange suffisamment de fruits et légumes pour garantir l’apport en vitamines.

Car le régime Low Fat a aussi ses inconvénients et comporte des risques qui ne sont pas à négliger : il ne faut pas renoncer catégoriquement aux graisses car le corps ne peut pas produire par lui-même certains acides gras. Ces derniers doivent être assimilés par la nourriture. Si pas assez de graisses liposolubles ne sont consommées, alors c’est dangereux pour la santé. C’est à cause d’un apport insuffisant d’acides gras essentiels que les fringales apparaissent. Il faut absolument veiller à ce que la limite en apport en graisse ne descende pas au dessous des 20 % car ce ne serait simplement pas assez pour l’organisme et pourrait engendrer de graves problèmes de santé. Et enfin la graisse est un plaisir gustatif. Les graisses chouchoutent notre palais et les repas pauvres en graisse ne sont sûrement pas adéquats à long terme pour les fines bouches. Encore ici aussi pour vous encourager, le proverbe « pour être belle, il faut souffrir ».

Recette de poisson pour 4 personnes
750 g de filet de cabillaud
2 oignons
2 tranches de toast
1 œuf
½ paquet d’herbes fines
30 g beurre ou margarine
1 cuillère à soupe de farine
300 ml de lait
1 cornichon
2 petites cuillères de jus de citron
1 bouquet d’aneth
1 poivron vert
sel, poivre

Préparation :
Coupez d’abord le filet de cabillaud en petits bouts et les réduire en purée. Coupez les oignons en petits dés et émiettez les tranches de toast. Mélangez poisson, œuf, herbes, oignons, sel et poivre et donnez à cette masse la forme de petits steaks que vous faîtes saisir dans une poêle. Saupoudrez l’ensemble de farine et laissez revenir. Ensuite rajoutez-y le lait. Râpez grossièrement le cornichon et coupez en lamelles le poivron. Rajoutez-les à la sauce et laissez cuire 5 minutes. Coupez finement l’aneth et repartissez le sur la sauce.


Imprimer Print Page | Envoyer un article  artikel versenden | S'abonnerRSS FeedXML Feed