Fitness.com
Publicité


La soirée d’Halloween avec sa citrouille illuminée est de retour !

comment survivre à la soirée d’Halloween ?

29.10.08 - Andrea Fiedler



Imprimer Print Page | Envoyer un article  artikel versenden | S'abonnerRSS FeedXML Feed
La soirée d’Halloween avec sa citrouille illuminée est de retour !

Les origines d’Halloween sont jusqu’à aujourd’hui légendaires et controversées. On raconte souvent, bien que cela ne soit pas confirmé historiquement, qu’il y a un lien avec l’antique fête religieuse celtique de Samhain qui fût célébrée en l’honneur des morts. Samhain est une fête religieuse qui correspond à la fin de l’année celtique et célèbre le début de la saison « sombre » et froide de l’hiver. Pour chasser les sorcières, les démons et surtout les morts, cette fête était célébrée avec des sacrifices, le feu et des masques. En l’an 837 lorsque le pape Grégoire IV fixa la fête chrétienne de la Toussaint aussi le 1er novembre , Halloween se rapprocha naturellement de la tradition catholique laissant disparaître la fête celtique de Samhain des calendriers. Au 19ième siècle les immigrants catholiques irlandais importèrent les coutumes d’Halloween sur le continent américain. Là-bas le dernier jour d’octobre était au départ une fête pour les enfants. Au fil des années Halloween devient de plus en plus populaire et aussi auprès des adultes. Dans certaines villes aux Etats-Unis, Halloween a même plus d’importance que les fêtes de Noël et celles de Pâques.
Depuis la fin des années 90 Halloween revient en force en Europe. La fête a été revue et corrigée, elle est plus enjouée et surtout commercialement mieux adaptée. La tradition d’Halloween s’est aussi propagée vers l’Asie.


Chasser les mauvais esprits avec Jack-o’-lantern

La citrouille est le symbole pour l’Halloween. Elle est évidée, découpée en forme de visages grotesques et illuminée dans le but de chasser les mauvais esprits. L’origine de cette coutume provient d’une histoire antique irlandaise. Lorsque l’escroc Jack O mourut, l’entrée au paradis et en enfer lui furent refusées. Il réussit à obtenir du diable un morceau de charbon ardent qu’il plaça dans son navet évidé lui servant alors de lanterne. C’est ainsi qu’il erra sans but dans les ténèbres. C’est pourquoi pour l’Halloween au départ, on découpa les navets en figures grotesques, et c’est seulement lorsque Halloween fut importé aux Etats-Unis que l’on eut recours aux citrouilles plus facile à découper grâce à leur taille plus importante.


« Trick or Treat » : une ancienne tradition chrétienne

Pour beaucoup d’enfants Halloween est le jour pendant lequel la chasse au chocolat et aux bonbons est permise. Déguisés en petits fantômes, en vampire ou en sorcière ils font du porte à porte pour réclamer des friandises en disant « Trick or Treat ». On jettera un mauvais sort à celui qui refusera de donner des bonbons. Cette coutume date d’une tradition chrétienne du Moyen-Age :à l’époque de pauvres chrétiens allaient mendier de village en village des « gâteaux de l’âme », petits morceaux de pains carrés avec des raisins secs. S’ils recevaient beaucoup de gâteaux, ils promettaient alors de prier pour les âmes des parents défunts du donneur.


Astuces pour le lendemain d’Halloween

Toutes ces coutumes et traditions sont célébrées le 31 octobre de chaque année. On trouve des soirées d’Halloween à tous les coins de rue – et c’est encore mieux si le décor est glauque avec le déguisement approprié. Toute personne qui veut éviter d’avoir la gueule de bois le lendemain d’Halloween, doit suivre les conseils suivants, comme dit le proverbe « Mieux vaut prévenir que guérir ».
Exceptionnellement on vous conseille de manger des aliments riches en matières grasses. Mangez par exemple des lasagnes, des salades de pâtes ou des plats à base d’œufs qui sont longs à digérer et donc retardent l’absorption d’alcool dans le sang. L’alcool et la nicotine augmentent par ailleurs le besoin en vitamines, on vous suggère donc de boire des boissons vitaminées à consommer deux à trois heures avant la soirée. Des substances nutritives se dégageront au cours de la soirée et permettront d’alimenter le corps. Et ne pas oublier, l’alcool déshydrate. Buvez un verre d’eau entre chaque consommation pour garder le corps hydraté avec comme conséquence : vous boirez automatiquement moins d’alcool ! Faites attention aux boissons sucrées et gazeuses, elles augmentent les effets de la bière, du vin et des cocktails.
Si tous ces petits trucs ne vous aident pas et vous vous réveillez le lendemain quand même avec une superbe gueule de bois, alors on vous conseille de vous faire un petit déjeuner bien garni. Un bon bouillon peut aider à calmer les irritations d’estomac. Le miel grâce à sa teneur en sucre permet de régénérer le corps, ce qui n’est pas le cas du café. Prenez-vous une bonne douche pour vous donner un bon coup de fouet et une bonne balade à l’air pur ne vous fera que du bien.



Imprimer Print Page | Envoyer un article  artikel versenden | S'abonnerRSS FeedXML Feed