Fitness.com
Publicité


Régime de printemps: seules les calories comptent

De nouvelles études de l’université de Harvard réfutent tous les pseudo-régimes

07.04.09 - Alexander Grasshoff



Imprimer Print Page | Envoyer un article  artikel versenden | S'abonnerRSS FeedXML Feed
Régime de printemps: seules les calories comptent


Cela a toujours été la question délicate en ce qui concerne les régimes. Si l’on pose la question à dix spécialistes, il y a de fortes chances que l’on obtienne dix réponses différentes à la question que toute personne souhaitant maigrir se pose : quel est le meilleur régime ? Faut-il renoncer aux graisses ? Faut-il réduire les glucides ? Faut-il favoriser les protéines ? Comment faut-il s’alimenter correctement pour perdre du poids efficacement et sainement ? Des scientifiques de l’Université Américaine Harvard se sont penchés sur cette question et en arrivent à la conclusion suivante : seule la quantité des calories consommées est décisive.

Harvard est en fait une université d’élite parce qu’elle dispose d’importants moyens financiers que toute autre école supérieure rêverait d’avoir. Cela s’est fait ressentir dans cette étude concernant les différents types de régime : au lieu de durer un an comme c’est le cas la plupart du temps, les recherches de Harvard ont duré deux ans. 811 personnes y ont participé, tous aux alentours des 50 ans et tous en surpoids (moyenne de l’IMC : 33).

Les participants ont été répartis dans différents groupes, chaque groupe effectuant un régime différent.

Groupe n°1 : « Low-fat , average protein » : teneur en matière grasse réduite à 20 %
Groupe n°2 : »Low-fat, high protein » : teneur en matières grasses réduite à 20% et teneur en protéine augmentée à 25%
Groupe n°3 : « high-fat, average protein » : jusqu’à 40% de l’apport d’énergie en matières grasses.
Groupe n°4 : « high-fat, high protein » : teneur en glucides réduite à 35%.


Tous les groupes sont soumis aux règles suivantes :
  • apport d’énergie réduit de 750 calories par jour
  • nourriture pour préserver le système cardiovasculaire (faible quantité d’acides gras saturés, peu de cholestérol, de préférence des produits à base de céréales, fruits et légumes)
  • 90 minutes de sport par semaine

L’étude a mis en évidence la problématique de tous les régimes : au cours de six premiers mois la perte de poids dans tous les groupes est en moyenne de 6 kilos. Après deux années la plupart des participants (sachant que seulement 80 % ont tenu le coup jusqu’à la fin) a repris quelques kilos. La perte de poids en moyenne par rapport au poids de départ n’était que de 4 kilos. Seulement 15 % des participants, qui ont suivi le régime jusqu’à la fin, ont perdu 10 % de leur poids ce qui correspond aux objectifs que les scientifiques s’étaient fixés.

En ce qui concerne la perte de poids, l’étude a montré qu’il n’y a pas de grandes différences entre les différents types de régimes. En revanche on a constaté une évolution des taux de cholestérol en fonction des régimes : le régime « low-fat » a permis de réduire le taux de cholestérol de 5% et le régime « high-fat » de seulement 1%. Les scientifiques ont ensuite constaté que le plus déterminant dans un régime était le type d’alimentation, c’est à dire des aliments protecteurs du système cardiovasculaire. En effet on a constaté un net recul du risque de maladie cardiovasculaire chez les participants. Si l’on s’en réfère à l’étude de Harvard, on peut en déduire que l’on peut choisir n’importe quel régime. Cependant il est indispensable de respecter le programme alimentaire et de choisir des aliments qui préservent le système cardiovasculaire.

Seules les calories comptent! Est-ce que cela vous surprend ? Apparemment ce que l’on mange n’est pas le plus déterminant, c’est la valeur calorique. Racontez nous votre propre expérience sur le forum fitness.com.
Discussion Forum (Régime de printemps: seules les calories comptent)



Imprimer Print Page | Envoyer un article  artikel versenden | S'abonnerRSS FeedXML Feed