Fitness.com
Publicité


Lindsey Vonn: son but est l’or aux JO

Entraînement de la skieuse américaine pour réaliser son rêve

23.11.09 - Andrea Fiedler



Imprimer Print Page | Envoyer un article  artikel versenden | S'abonnerRSS FeedXML Feed
Lindsey Vonn: son but est l’or aux JO
(foto: Red Bull)


„Il ne faut pas considérer le travail mais la récompense », c’est cette devise qui fait avancer Lindsey Vonn. La skieuse âgée de 25 ans fait partie des meilleures skieuses du monde et est à ce jour sûrement la meilleure skieuse alpine du monde. Mais ce qui a l’air d’être sur les pistes facile, décontracté et techniquement parfait n’est que le résultat d’une longue préparation et d’un entraînement intensif. Le succès de Lindsey Vonn est la récompense d’un travail, d’une discipline et d’une volonté de fer.

La skieuse américaine donne tout ce qu’elle a pour le ski et cela depuis son enfance. Lindsey Vonn est pourtant née dans le Minnesota, région peu montagneuse où rien ne pouvait laisser prévoir une carrière en ski alpin. Malgré tout, son père lui initia le ski dès l’âge de trois ans. Son père qui avait lui même remporté les championnats de ski américain junior, constata rapidement le talent extraordinaire de sa fille. Chaque hiver il l’envoya dans le Colorado pour suivre un entraînement spécial. Lorsque Lindsey Vonn eut 11 ans, toute sa famille déménagea dans un lieu propice au ski, Vail dans le Colorado. C’est ici, dans la plus grande région de ski des Etats-Unis, que Lindsey Vonn va développer son talent et faire exploser sa carrière.

L’investissement de toute la famille va porter ses fruits : à 15 ans, la skieuse remporte son premier grand succès et devient vice championne des Etats-Unis en descente. A peine un an après, elle commence les compétitions de la FIS et en 2001 elle prend son premier départ lors des Championnats du Monde. C’est aux Jeux Olympiques de Salt Lake City que Lindsey Vonn a fait sa percée : elle arrive en sixième position et épate la concurrence. Depuis ce moment là, la carrière de la jeune skieuse ne fait qu’exploser : bons résultats dans le classement, victoires et pour finir l’hiver dernier, la meilleure saison de sa carrière.

Afin que Lindsey Vonn puisse à nouveau renouer avec le succès pour la nouvelle saison, la skieuse a axé son entraînement l’été dernier sur sa condition physique et le fitness. Après la dernière course en mars dernier, l’américaine ne s’est accordée qu’une petite pause avant de se préparer pour la nouvelle saison de compétition : la période d’entraînement a débuté en mai. Lindsey Vonn a commencé par un entraînement aux USA, suivi d’unités en Autriche et en Nouvelle Zélande et a terminé en septembre dans un centre d’entraînement au Chilie où elle a donné la dernière touche avant de se lancer dans la Coupe du Monde avec le premier slalom géant de Sölden.

« Quand je tombe, je me relève à chaque fois plus forte qu’avant » : voici la deuxième devise de Lindsey Vonn ce qui explique son extraordinaire motivation. La skieuse américaine a déjà pendant la pause d’été fixé ses objectifs. Elle sait que toutes celles qui travaillent durement pendant les mois de préparation, gagnent plus de courses en hiver. Par conséquent en été, la championne va régulièrement s’entraîner en salle de fitness et effectue quotidiennement de nombreuses séries d’exercices pour s’ entretenir physiquement. Car pour supporter la forte pression physique que les skieuses subissent, on doit entraîner et augmenter sa masse musculaire. D’après Lindsey Vonn, plus l’on acquiert de la puissance, plus l’on est rapide sur les pistes. En plus d’un entraînement en puissance, il est indispensable de faire des exercices d’endurance. Un parcours quotidien en vélo est obligatoire et pour le travail de coordination, elle joue au tennis.

Pour descendre les pistes à 120 km/h , la puissance et l’endurance sont une chose mais le mental et les nerfs en sont une autre. Elle puise ses ressources pendant les phases de repos. Elle essaye de dormir neuf heures par nuit. Elle se détend en regardant sa série préférée « Law & Order » et en mangeant des sucreries – sa plus grande faiblesse ! En fait la seule qu’elle ait.


Imprimer Print Page | Envoyer un article  artikel versenden | S'abonnerRSS FeedXML Feed