Back to Didier Cuche: un sacré suisse!



Didier Cuche: un sacré suisse!

08.02.13 -




A 35 ans, Didier Cuche, skieur suisse remporte victoire après victoire. Et ce, malgré les nombreuses blessures dont il a souffert au cours de sa carrière. Fitness.com à propos de ce skieur hors du commun et de ses succès.


Il n’y a pas à discuter, l’Autriche est la nation qui domine le ski alpin. Ce petit pays peut envoyer plus d’une dizaine de concurrents à chaque course et ils sont tous sans exception une énorme concurrence pour tous les meilleurs skieurs du monde.
Mais actuellement un « US-Boy » et un « Oldboy » remettent en question la suprématie autrichienne en super G, qui est après la descente la deuxième discipline de vitesse en ski alpin et qui est réputé pour sa difficulté technique. Il s’agit de Bode Miller, le skieur américain, quadruple champion du Monde connu pour son style de ski bien particulier et sa famille hippie. Et le Suisse Didier Cuche, ce diable d’homme et le champion du Monde en Super G. Les deux skieurs ont deux choses en commun : ils ont passé depuis longtemps la barre des 30 ans et n’ont encore jamais gagné de médaille d’or aux Jeux Olympiques.

En 2010, le skieur suisse à l’âge de 35 ans a tapé fort à l’occasion de la course légendaire de Kitzbühel. Il remporte le Super G et a signé le doublé en remportant la descente. Ce doublé Super G-descente n’avait été réalisé que deux fois dans l’histoire de Kitzbühel . Stephan Eberharter et Hermann Maier avaient été jusqu’à présent à réaliser cet exploit. Déjà en 1998, Didier Cuche avait remporté la descente pour la première fois. Le skieur suisse a donc une très longue carrière de ski derrière lui.

Il a fait ses débuts dans la Coupe de Monde en 1993 alors âgé de 19 ans. Il ne fêta que cinq ans plus tard son premier succès international. Lors des Jeux Olympiques de Nagano en 1998 il remporta la médaille d’argent en Super G. En Coupe du Monde, Didier Cuche n’arrive à remporter ses premières victoires que très tardivement. Il faut attendre la coupe de Monde en 2007. Le skieur suisse remporte en effet son premier globe de cristal en descente. C’est en 2009 qu’il remporte ses plus belles victoires : il gagne le Super G des Championnats du Monde de Val d’Isère. Didier Cuche, sportif de l’année 2009, est alors à 35 ans et trois mois le skieur le plus âgé qui remporte en novembre 2009 la descente de la Coupe du Monde de Lake Louise – un record qu’il réitère seulement deux mois plus tard à Kitzbühel. Et s’il continue sur cette lancée, il va en battre encore quelques-uns!

D’où provient cette incroyable force et cette surprenante condition physique de Didier Cuche qui arrive à cet âge –très avancé pour un sportif- à faire râler la concurrence ? Le skieur suisse, d’abord apprenti boucher, ne mesure que 1,74 m donc dix centimètres de moins que la plupart de ses concurrents.
Pour ces derniers, Cuche ( qui au passage rafle rien que pour son doublé à Kitzbühel de 2010, une prime de 120.000 Euros – il n’aura donc pas vraiment besoin à l’avenir de travailler en tant que boucher) est un petit paquet de muscles compact et râblé. C’est un skieur très agressif et adore les pistes dures et verglacées. Les années ont été bénéfiques pour le skieur suisse ; il s’est calmé ! C’est peut-être la raison de ses victoires tardives. Plus jeune, sa patience n’était pas son fort. En 2002 aux Jeux Olympiques de Salt Lake City il était en tête du Super G et jusque avant la ligne d’arrivée, il loupe une porte.

Au début de sa jeune carrière il a dû surtout s’occuper de ses blessures. En 1990, 1993, 1995 et 1996 il a longtemps renoncé à un comeback à cause de ses blessures au genou et ses fractures aux jambes. On compte environ 140 cicatrices sur ce corps de 1,74m : fractures du fémur, du tibia et déchirements des ligaments du genou. « J’ai supporté beaucoup de coups durs. Mais ils m’ont rendu encore plus forts. » confie Didier Cuche.

Pas de mauvaises lignes dans la presse sur sa vie privée : c’est sûrement pour cela que Cuche arrive à rester au sommet. Le skieur suisse a aussi un cœur : il a fait don de 20.000 Euros de sa prime de Kitzbühel pour les victimes du tremblement de terre à Haiti. Par ailleurs il soutient l’orphelinat Porte-Bonheur. Il a vendu son casque de course aux enchères pour la bonne cause.
Les fans de Didier Cuche se réjouissent de ses victoires – mais pas seulement les suisses. Après chaque victoire il décroche son ski droit de sa chaussure en le faisant virevolter dans les airs et le rattrape au vol pour le grand bonheur du public. Il souhaite achever sa carrière seulement en 2011. Mais ce ne serait pas la première fois qu’il repousse ce délai. Attendons de voir !